Publié le 17 Janvier 2023

Samedi 17 janvier 1953 - la haie

Forte gelée vent marin léger très froid

Avons continué à arracher la haie de la vigne vieille

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 16 Janvier 2023

Vendredi 16 janvier 1953 - le givre

Givre dans la nuit et le soir de bonne heure. Avons continué à arracher la haie au bord de la vigne vieille. Camille sa mère et Yves sont allés à Villefranche.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 15 Janvier 2023

Jeudi 15 janvier 1953 - la vieille vigne
Jeudi 15 janvier 1953 - la vieille vigne

Glace et givre dans la journée

Avons fini le fossé du champ des aygalots et le soir avons commencé à pelleverser le bord du champ de la vieille vigne. Paulette et Huguette sont allées à Rouzaud pour la fête de Lux dimanche.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 14 Janvier 2023

Lauragais d'Autrefois (200) : les expressions occitanes du quotidien

Petit florilège d'expressions occitanes glanées ici et là. Elles fusaient dans les cours de fermes et surgissent encore parfois au détour d'une conversation.

Es barrat a clau !

C'est fermé à clé

A trapat un còp de luna !

Il a attrapé un coup de lune (se dit pour le coup de soleil)

Vai t'en cagar a la vinha e porta me la clau !

Va t'en ch... à la vigne et porte-moi la clé ! (pour envoyer paître quelqu'un)

A le fòc al plancher

il a le feu au plancher (= il a des pantalons trop courts)

Es qualqu'un !

Il est quelqu'un ! (= il a du caratère)

S'i véser coma una sarda cuèita !

Y voir comme une sardine cuite (= y voir mal)

Es un gasta salsa !

C'est un gâte-sauce (= un trouble-fête, un rabat-joie)

Susar la camisa

Suer la chemise (mouiller la chemise)

Si vous aussi avez des expressions du quotidien, n'hésitez pas à me les adresser. Nous les partagerons ici. Vous pouvez m'écrire à lauragais@lescarnetsdemile.fr 

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost0

Publié le 14 Janvier 2023

Mercredi 14 janvier 1953 - le fossé

Glace temps clair et froid

Avons continué à faire le fossé du champ des aygalots. Le soir Clément Dubois est venu chercher ma belle-mère 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 13 Janvier 2023

Mardi 13 janvier 1953 - avec le camion de foin

Glace belle journée froid

Avons continué au fossé du champ des aygalots. Ma belle-mère est venue nous voir avec Achille Espinasse qui l'a portée en portant le foin

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 12 Janvier 2023

Lundi 12 janvier 1953 - le hangar
Lundi 12 janvier 1953 - le hangar

Forte gelée glace

Le matin avons nettoyé le hangar. Le beau-frère de Jean-Marie de Massot est venu avec un camion de Mazamet chercher 29 sacs d'avoine 1450 kg à 27 f payé 39150 f.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 11 Janvier 2023

Dimanche 11 janvier 1953 - la charrette et la moto

Dégel beau temps

J'ai fini le râtelier pour charrette et le soir j'ai nettoyé la moto. Camille est allé au Tivoli lui porter le poids des balles de paille que nous avons vendues à Lagasse.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 10 Janvier 2023

Samedi 10 janvier 1953 - le râtelier

Fonte de la neige un peu de pluie

J'ai commencé un râtelier pour charrettes. Le soir Lagasse est venu chercher 101 balles de paille de blé nouvelle

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 9 Janvier 2023

Jeudi 9 janvier 1953 - l'éclaircie

Le ciel est un peu dégagé mais la neige n'a pas fondu. froid.J'ai fini une échelle de 6 mètres. Camille de Roou est venu voir si Huguette va mieux.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 8 Janvier 2023

Mercredi 8 janvier 1953 - l'échelle

Neige vent d'ouest très froid mauvais temps

J'ai commencé une longue échelle.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 7 Janvier 2023

Lauragais d'Autrefois (199) : le froid à la métairie (le fred a la borda)

Les hivers lauragais ont parfois été bien rigoureux et on raconte souvent, au coin du feu, le givre aux carreaux de la chambre le matin à la ferme ou ces immenses plumons qui trônaient sur les lits remplis de plume d'oie et d'autres encore.

Aimé Boyer partage aujourd'hui avec nous ses souvenirs de la borde en hiver :

"Je ne me souviens pas d’avoir eu froid, dans la maison 

De la cheminée à la cuisinière à bois

Notre équipement de chauffage principal était la cheminée avec de bonnes bûches noueuses. Elles étaient difficiles à fendre mais tenaient bien la braise. Le bois provenait des arbres de l’exploitation. Ils étaient centenaires et on les tirait du tour des champs qui avaient été plusieurs fois élagués.

Alimenté par ce type de bûches, le foyer gardait bien la chaleur. Il fallait bien sûr laisser une porte entrouverte pour faciliter le tirage.

Bien sûr, en hiver, on restait habillé chaudement dans la maison y compris les chaussures. Les repas commençaient toujours par une assiette de soupe bien chaude mijotée devant le feu dans l’oule et arrosé par ce vin que nous a chanté Jean Ferrat

Après le repas du soir on allait s’asseoir devant le feu et de temps en temps on tournait le dos à la flamme

Il arrivait aussi qu’on aille faire un petit tour dans l’écurie La chaleur moite des animaux nous réconfortait.

Autour des années 50 sont apparues les premières cuisinières à bois d’abord chez les propriétaires car il fallait faire un trou dans le manteau de la cheminé ou vers l’extérieur pour les installer L’inconvénient de ces cusinieres était qu’il fallait du petit bois. Finies les bûches noueuses. 

Pour la chambre des chauffages d’appoint complémentaires

Le caillou : Un galet de Garonne qui restait longtemps dans la braise était enveloppé dans plusieurs couches de tissu. Il pouvait être déplacé facilement pour être placé au point le plus sensible du corps.

Le chauffe lit : c’était un genre de casserole en cuivre fermée et équipée d’un long manche avec quelques trous sur le dessus. On le remplissait de braise et on l’installait dans le lit avant de se coucher 

Le moine :  c’était un appareil qui avait une forme particulière que je ne saurais décrire ici. On pendait une casserole remplie de braises en haut de cette structure en bois. On le posait dans le lit, on attendait demi-heure au moins avant d’aller au lit.

Dans les chambres occupées par les enfants ou les personnes âgés, on plaçait parfois un chaudron au milieu de la pièce

Pour les pieds, un chauffe pieds (calfo pèds) appareil acheté dans le commerce, un récipient en fer ou fonte avec quatre petits pieds et un couvercle, rempli de braise afin de pouvoir poser les pieds dessus.

Sans oublier des mitaines pour les mains et les bas de laine tricotés au coin du feu l’hiver."

 

Si vous aussi avez des souvenirs des hivers lauragais, n'hésitez pas à me les adresser. Nous les partagerons ici. Vous pouvez m'écrire à lauragais@lescarnetsdemile.fr 

Merci à Aimé Boyer pour son témoignage et à Berthe Tissinier pour la photo.

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost1

Publié le 7 Janvier 2023

Mercredi 7 janvier 1953 - les remèdes

Même temps très froid

Je suis allé à Villefranche cherche des remèdes pour Huguettes qui a la diarrhée. Le docteur Izard est venu à midi. Camille et Paulette sont revenus à Roou pour aider à faire la saucisse.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 6 Janvier 2023

Mardi 6 janvier 1953 - jusqu'à minuit

Neige et verglas, fonte jusqu'à minuit neige à nouveau et glace

Je suis allé avec Camille et Paulette tuer les cochons à Roou.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 5 Janvier 2023

Lundi 5 janvier 1953 - et la neige...

Neige et glase vent d'ouest asse fort. Très mauvais temps. J'ai fait une glissière pour charger les sacs du grenier sur les camions. Camille et Paulette sont allés à Roou.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 4 Janvier 2023

Dimanche 4 janvier 1953 - la sociale

Neige vent d'ouest froid

Le matin suis allé à l'Ensonne Lux me faire payer 9ht de blé semence à 3000f = 27000 f

Le soir suis allé à Tivoli régler. Je lui ai payé la sociale et le forgeron.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 3 Janvier 2023

Samedi 3 janvier 1952 - les arbres et le fossé

Ciel couvert froid

Le matin avons fait du bois avec les arbres du fumier. Le soir avons fini le fossé du grand champ. Camille est allé à Folcarde payer une herse au forgeron 11500

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 1 Janvier 2023

Bonne année ! (Bona annada !)

A totis les lectors des quasernets d'Emile :

A tous les lecteurs des Carnets d'Emile :

Bona annada, plan granada e de plan d'autras acompanhada !

Bonne année, bien grainée et accompagnée de bien d'autres !

Bona annada a tota l'ostalada !

Bonne année à toute la maisonnée !

 

Ongan, legiretz aici le jornal del mieu pepin de l'annada 1953.

Cette année, vous lirez ici le journal de mon pépé de l'année 1953.

S'en va passar a la borda...

Il va s'en passer des choses à la métairie !

A lèu !

A bientôt !

Sébastien

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 1 Janvier 2023

Jeudi 1er janvier 1953 - Les sacs de blé

Un peu de pluie dans la nuit

Vent d'ouest froid le jour

Le matin avons empoché 32 sacs de blé pour les silos de Castelnaudary. Le soir avons nettoyé le hangar et coupé du bois.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 31 Décembre 2022

Vers l'an nouveau : suite et fin du Conte de Noël

Avant de commencer l'année nouvelle, vous trouverez ici la suite — et fin — du conte. de Noël présenté la semaine dernière.

En voici le lien :

https://www.bordeperdue.fr/post/un-noël-de-sorcière-un-nadal-de-bruèissa-episode-2

Je vous souhaite un bon bout d'an. 

E a l'an que ven !

Sébastien

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 31 Décembre 2022

Mercredi 31 décembre 1952 - le dernier blé

Beau temps frais

Avons mis de l'ordre des suites des cochons. le camion et remorque de Lanegrasse est venu chercher 86 balles de paille d'avoine et 74 de paille de blé

Gaston nous a porté 32 toiles pour empêcher le dernier blé

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 30 Décembre 2022

Mardi 30 décembre 1952 - les cochons

Beau temps

Avons travaillé les cochons

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 29 Décembre 2022

Lundi 29 décembre 1952 - 240 kilos l'un
Lundi 29 décembre 1952 - 240 kilos l'un

Pluie dans la nuit beau temps dans la journée

Vent marin

Nous avons tué deux cochons un a pesé 240 kilos et l'autre 237. Sont venus nous aider Rey Louis qui les a tués. Cécile Moïse Ginette d'en Touzet. Elie Anna et Camille de Roou. Henri et Lucienne Rouste et Estèbe Emile et Julie sa mère de la Chartreuse François et Florentine de St Jean

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 28 Décembre 2022

Dimanche 28 décembre 1952 - les provisions

Vent marin modéré

Suis allé avec Fine faire des provisions à Villefranche 

Le soir avons fini de préparer certaines choses pour les cochons que nous tuons demain

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 27 Décembre 2022

Samedi 27 décembre 1952 - l'engrais sous le vivier

Pluie dans la nuit belle journée

Le matin avons jeté quatre balles d'engrais sous le vivier 

Le soir avons préparé tout tuer les cochons lundi

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0