Publié le 30 Avril 2021

Lundi 30 avril 1951 - les haricots

Gelée vent marin - Avons fini de semer le maïs le champ des aygalots et la moitié derrière la maison et le champ du grand bois dit des artichauts. Le soir j'ai semé les haricots. Etienne Mandou est venu chercher 66 balles de paille de pommelle 2864 kg.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 29 Avril 2021

Dimanche 29 avril 1951 - les queues des boeufs

Vent d'ouest froid - Le matin j'ai tondu les queues aux boeufs. Le soir j'ai coupé les ravenelles au fossé entre le grands champ et le champ du hangar

Les Seloudres sont venus après dîner

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 28 Avril 2021

Samedi 28 avril 1951 - derrière la maison

Vent d'ouest froid nuages - Avons fini de semer le maïs au chambres aygalots et commencé derrière la maison

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 27 Avril 2021

Vendredi 27 avril 1951 -  Les 6 petits cochons
Vendredi 27 avril 1951 -  Les 6 petits cochons

Petites rafales de pluie. J'ai commencé à semer le maïs au champ des aygalots. Gaston Lanegrasse est venu chercher les cochons. 6 ont pesé 165 kg 82500 notre part moins 15 k  que nous lui avons payé sur une  truie que nous avons gardée. reste 67 Kg 500 grammes à 315 francs Reçu 21 262 francs

Yves Fauré est parti aujourd'hui au régiment 14e à Toulouse.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 26 Avril 2021

Jeudi 26 avril 1951 - le maïs

Vent marin orageux - J'ai fini de semer le maïs au champ des artichauts 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 25 Avril 2021

Mercredi 25 avril 1951 -  le semoir à maïs

Vent matin froid. - Avons fini de labourer la jeune vigne. Le soir Camille est allé chercher le semoir du maïs au Tivoli et j'ai commencé à semer du maïs au champ des artichauts. Camille Puget est venu nous voir il par ce soir pour le service militaire dans l'Ain au camp de Thol.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 24 Avril 2021

Document d'autrefois : le bail de métayage

Document d'autrefois : le bail de métayage

Nous avons beaucoup évoqué ici le bail à colonat paritaire autrement dit le contrat de métayage. Il était assez répandu dans le Lauragais même si son déclin s'est enclenché dès le XIXe siècle.

En voici aujourd'hui un nouvel exemple concernant une borde d'une trentaine d'hectares, le bail est daté du 1er novembre 1953. C'est le bail d'Emile que nous avons enfin retrouvé. 

Rédigé à la main, on en connaissait déjà l'inventaire qui est mentionné dans l'article 1 et que nous avions analysé il y a quelques temps déjà (voir articles ici et ).

La loi du 13 avril 1946 ignorée ?

On peut s'interroger à sa lecture sur la portée de la loi du 13 avril 1946 concernant le statut du fermage et du métayage. Cette loi semble ici ignorée puisqu'elle stipule que le propriétaire peut au maximum prétendre à 1/3 des récoltes. Or il est bien stipulé qu'on est ici sur un bail à mi-fruit soit 50 %.

Cette loi déclencha tout de même un certain nombre de réactions hostiles dans un certain nombre d'endroits : les propriétaires renâclant à l'appliquer quand les métayers la réclamaient.

Certains métayers y renoncèrent pourtant face à la perspective d'investissements moindres de la part du propriétaire sur l'exploitation s'ils ne recevaient qu'un tiers des produits. La productivité aurait pu s'en ressentir rapidement, jugeaient-ils. 

Dans notre cas même la durée de 9 ans du bail établie par la loi n'est pas mentionnée, le contrat étant résiliable avant le 1er mai de chaque année courante (article 15). cela n'est pas arrivé, Emile a travaillé cette borde jusqu'à sa retraite en 1989, 36 années durant.

Les terres, le bois et les rentes en volailles et services

Outre les terres que le contrat borne dans leur utilisation (assolement, fertilisation, stockage du grain...), des articles sont consacrés à l'entretien de la propriété (bois, chemins...).

Sont également fixés les rentes en volailles (30 réparties dans l'année), les animaux de la ferme (à l'exclusion des poules) mais aussi les préparations en salaisons et enfin l'aide qu'apporteront "les femmes" contre rémunération concernant les lessives de la famille du propriétaire.

Ce contrat envisage donc précisément tous les aspects qui régulent la vie des preneurs et des relations avec le bailleur.

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

Lauragais d'Autrefois (126) : un bail de métayage en Lauragais, 1953
Lauragais d'Autrefois (126) : un bail de métayage en Lauragais, 1953
Lauragais d'Autrefois (126) : un bail de métayage en Lauragais, 1953

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost0

Publié le 24 Avril 2021

Mardi 24 avril 1951 - labourer la vigne

Vent marin fort ciel couvert

Avons labouré et hersé la vigne jeune. Camille et Paulette sont allés à Roou à cause du départ de Camille Puget.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 23 Avril 2021

Lundi 23 avril 1951 - les trois herses

Vent d'autan modéré - Avons hersé la terre pour le maïs le champ des aygalots et aux artichauts avec les trois herses

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 22 Avril 2021

Dimanche 22 avril 1951 - la dépense du tracteur

Beau temps - Elie et Anna Puget et Camille Jean-Marie sa femme Mimi et son fils Roger sont venus dîner. Suis allé à Tivoli régler avec Gaston la dépense du tracteur

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 21 Avril 2021

Samedi 21 avril 1951 - les pieds neufs de la meule

Pluie de neuf heures à la nuit 

Le matin avons fini de passer le canadien pour le maïs. Le soir j'ai mis des pieds neufs à la meule à aiguiser. Fine est allée à Villefranche voir le médecin pour le mal d'oreille. 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 20 Avril 2021

Vendredi 20 avril 1951 - 400 francs la paire de pigeons

Vent marin moins fort et chaud - Avons continué à passer le canadien pour le maïs au champ des artichauts. Camille et Paulette sont allés à Villefranche vendre des pigeons à 400 frs la paire.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 19 Avril 2021

Jeudi 19 avril 1951 - des départs

Vent marin moins fort

Avons passé le canadien derrière la maison et commencé au champ des artichauts

Yves Fauré a eu la feuille de route pour Toulouse au 2114 RI Parachutiste de choc.départ le 27 courant.

Camille Puget l'a eue hier. Il va au camp de Thol dans l'Ain.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 18 Avril 2021

Papillons enP Lauragais (1) : l'amaryllis de vallantin

Claude Bouche est un passionné de photographie et d'entomologie. Il arrête son objectif sur les insectes qu'il croise dans le Lauragais et notamment les papillons.

Nous vous proposons d'en découvrir quelques-uns au fil de billets postés ici.

Un grand merci à Claude pour le partage de son travail avec les lecteurs des Carnets d'Emile.

A bientôt pour la découverte d'un nouveau papillon

Merci de ne pas utiliser ces photographie sans autorisation de leur auteur.

Cliquez sur les photos pour les voir en grand format sur votre écran
Cliquez sur les photos pour les voir en grand format sur votre écranCliquez sur les photos pour les voir en grand format sur votre écran

Cliquez sur les photos pour les voir en grand format sur votre écran

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Papillons en Lauragais

Repost0

Publié le 18 Avril 2021

Mercredi 18 avril 1951 - le champ des artichauts

Vent marin fort et froid

Le matin avons continué à préparer pour le maïs. Avons fini avec le tracteur au champ des artichauts à midi. Le soir avons continué avec les boeufs et fini la 2e fois au champ des aygalots 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 17 Avril 2021

Lauragais d'Autrefois (125) : expressions occitanes des petits et gros défauts

Pour qualifier les petits et gros défauts du genre humain, nos ancêtres ne manquaient pas d'une certaine imagination. Ils procédaient souvent par comparaison en convoquant pour cela la botanique ou la zoologie. Ces locutions occitanes dont certaines survivent encore dans nos conversations sont souvent très drôles.

Petit florilège du jour...

Es amistos(a) coma una caucida.

Il/elle est aimable comme un chardon d'âne.

Es aimable coma un braçat d'ortigas.

Il/elle est aimable comme une brassée d'orties

Es aissable coma una mosca d'ase.

Il/elle est pénible comme un taon.

Es marrit (marrida) coma un pesolh

Il/elle est méchant(e) comme un pou

Copa pas las dents a las granhotas

Il/elle ne casse pas les dents aux grenouilles ( = pas très malin)

Es bavard(a) coma una abelha sus una peta

Il/elle est orgueilleux comme une abeille sur une crotte.

Es bavard(a) coma un ase qu'estrena una brida

Il/elle est orgueilleux comme un âne qui étrenne une bride

 

D'autres à suivre bientôt... et n'hésitez pas à m'adresser les vôtres par mail pour compléter le post : lauragais@lescarnetsdemile.fr 

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost0

Publié le 17 Avril 2021

Mercredi 17 avril 1951 - le canadien et le tracteur

Vent marin fort et froid

Avons continué à préparer la terre pour le maïs Gaston est venu nous aider avec son canadien et le tracteur avons passé au champ des aygalots.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 16 Avril 2021

Mardi 16 avril 1951 - le champ des aigalots

Vent marin fort - Le matin avons couvert le fumier à la vigne jeune. Le soir avons commencé à préparer la terre pour le mois au champ des aygalots

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 15 Avril 2021

Lundi 15 avril 1951 - les mottes de la vigne vieille

Beau temps chaud vent d'autan à la nuit

Le matin j'ai sorti des mottes à quatre rangées de vigne vieille de par les souches. Le soir j'ai travaillé au jardin.

Camille et Paulette sont allés à Toulouse chez Yvonne Marc cousin de Paulette

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 14 Avril 2021

Samedi 14 avril 1951 - 150 kg de pommes de terre

Beau temps - Ciel nuageux Le matin nous avons semé 150 kg de pommes de terre. le soir avons couvert le fumier à la vigne vieille.

Elie et Anna Puget sont venus à la veillée.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 13 Avril 2021

Vendredi 13 avril 1951 - dix sillons de betteraves

Beau temps - Avons semé dix sillons de betteraves le long du chemin d'arrivée.

semé les vesces 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 12 Avril 2021

Jeudi 12 avril 1951 - Préparer la terre

Vent d'ouest avec rafales de pluie

Avons préparé la terre et sillonné pour les betteraves

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 11 Avril 2021

Mercredi 11 avril 1951 - déchausser les jeunes plants

Vent d'ouest froid avec rafales de pluie qui ont tourné vers les Pyrénées.

Avons fini de fumer les vignes et ce matin avons fini de déchausser les jeunes plants

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 10 Avril 2021

Photo et montage Aimé Boyer

Photo et montage Aimé Boyer

Grâce à une reconstitution faite par Aimé Boyer, nous allons aujourd’hui passer en revue quelques pièces d’attelage autour du joug. De l’occitan au français et du français à l’occitan

le surjoug (sebrejo) : Le surjoug, placé au centre sur le joug (jo), permettait de l'équilibrer, permettant aux bovins attelés de conserver une bonne position de travail. C'était aussi un objet décoratif qui exprimait le savoir-faire de son sculpteur. Il servait aussi à accrocher les tresegats, la redonda, et les trait (chaînes) mais aussi un bouquet de fleurs, pour  des événements festifs et rares : Saint Roch, mariages etc...

découvrir l'article de S.Pilmann dans la Dépêche de l'Aude sur le surjoug :https://www.ladepeche.fr/2021/02/21/objets-dici-le-surjoug-bobine-cluquet-9385428.php

Trescavilha : élément posé sur le timon permettant au joug de faire corps avec l’outil, et reculer charrette, rouleaux, tombereaux, faucheuse, fâneuse, râteau.

Pour attacher la charrue ou le brabant au joug qui permettait aux bœufs de les tirer, une pièce était essentielle le tresegat. Afin de mieux comprendre la fonction de cette pièce, commençons par la redonda, l'anneau le plus simple.

La redonda (prononcer redoundo) sert pour les outils qui roulent et principalement la charrette. Une cheville devant, une derrière, le tiradon était bien tenu.

Le tresegat était pour les outils tirés, les charrues... il y avait un peu plus de jeu.

La tresèga (de tressa, tresse) était un anneau de branches tordues ou de cuir, pendu à la cheville du joug et le tiradon y passait dedans : une cheville de chaque côté pour qu'il ne puisse pas avancer ni s'extraire de l'anneau. Le tresegat sert à la même chose mais est en fer.

Cheville timon : Posée dans un trou sur le timon devant le joug pour la traction avant  

Cheville asta : élément pour atteler les charrues sarcleuses sans recul, non solidaire avec le Joug

Morial : élément posé sur le museau de l’animal l’empêchant d’attraper une bouché d’herbe ou autre branche qui aurait perturbé sa position de traction.

Moscals : filet tressé posé sur les yeux pour protéger le dépôt de mouches .

Julhas (juilles)  : appareil pour lier, joindre, les animaux de traction, bœufs ou vaches avec le joug.

Trait (chaîne): Fixé au sebrejo (surjoug) pour tirer brabant , canadienne, herse, houe, décavailloneur.

Merci à Aimé Boyer pour le partage de son savoir et de son expérience et à Jean-Claude Rouzaud pour la photo des boeufs.

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost0

Publié le 10 Avril 2021

Mardi 10 avril 1951 - Au loin les Pyrénées

Vent d'ouest un peu froid avec giboulées sur les Pyrénées

Avons commencé de fumer la vigne jeune 15 chargements

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0