Publié le 16 Août 2023

Dimanche 16 août 1953 - la remise de la vigne

Ciel mi-couvert beau temps

J'ai commencé à tailler la remise de la vigne

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 15 Août 2023

samedi 15 août 1953 - tonnerre sur les Pyrénées

Temps très lourd orage et tonnerre sur les Pyrénées

Fine Camille et Paulette et Huguette sont allés à la fête à Montmaur. 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 14 Août 2023

Vendredi 14 août 1953 - 11 sacs de pommes de terre
Vendredi 14 août 1953 - 11 sacs de pommes de terre

Temps très chaud mi-couvert et orageux

Le matin avons fini de ramasser et charger le fourrage au champ du hangar. Le soir ramassé 11 sacs de pommes de terre.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 13 Août 2023

Jeudi 13 août 1953 - quatre charrettes

Orage dans la nuit très peu de pluie

Vent marin chaud dans la journée

Avons chargé quatre charrettes de fourrage aux frênes et 3 au champ du hangar arraché et chargé les haricots.

Elie Puget de Room est venu se faire tailler les cheveux. 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 12 Août 2023

Un conte d'été au coeur du Lauragais

Le silence de la Combe paraîtra aux éditions du 38 le 25 octobre prochain.

En attendant, je vous propose un petit conte d'été, en deux parties, L'horloge de Saint-Frisac à retrouver sur le site suivant :  

Je vous souhaite un bel été !

Sébastien

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 12 Août 2023

Mercredi 12 août 1953 - 73 blé 100 avoine 22 orge

Vent marin assez fort et très chaud

Le matin avons fini à dix heures de dépiquer à la Chartreuse. ils ont eu 73 blé 100 avoine 22 orge. Le soir avons commencé à ramasser les pommes de terre 10 sacs.

Campistron est venu déchaumer. Eugène des Bourrels est venu se faire tailler les cheveux.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 11 Août 2023

Mardi 11 août 1953 - la Chartreuse

Vent marin chaud

Avons fini de couper le fourrage du hangar et ramassé le dernier des frênes. Je suis allé avec Camille et sa mère dépiquer à la Chartreuse.

Gaston a continué à déchaumer

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 10 Août 2023

Lundi 10 août 1953 - deuxième coupe

Beau temps chaud

Avons fini de couper le fourrage de ée coupe au champ des frênes et la luzerne que nous avons commencée au hangar. Henri Campistron est venu déchaumer.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 9 Août 2023

Dimanche 9 août 1953 - la fête à Saint Laurent

Beau temps chaud

Le matin avons râtelé le champ sous le vivier et aux frênes et chargé une charrette de fourrage. Le soir j'ai sorti des vannes et nettoyé devant le hangar. 

Camille et Paulette sont à Roou pour la fête à Vallègue. Yves est à la fête de Saint Laurent. 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 8 Août 2023

Samedi 8 août 1953 - trois heures, neuf heures

Forte chaleur trois jours

Avons fini de dépiquer en Touzet à tous heures et à Roou à neuf heures le soir avons chargé deux charrettes de fourrage

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 7 Août 2023

Vendredi 7 août 1953 - Roou et Touzet

Camille et Paulette et Fine sont allés dépiquer à Roou.

Moi et Yves avons commencé de dépiquer en Touzet.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 6 Août 2023

Jeudi 6 août 1953 - les frênes et Saint Jean

Avons ramassé le fourrage des frênes et dépiqué à Saint Jean. 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 5 Août 2023

Lauragais d'Autrefois (212) : les battages d'antan

Un témoignage à redécouvrir... Louis Bruno était agriculteur en Lauragais, fermier plus exactement. Retraité, il a consigné ses souvenirs dans des cahiers que sa famille partage avec nous aujourd'hui. Dans de précédents posts (ici et ), nous avions découvert sa description des travaux de printemps puis les activités de début d'été (). Il racontait également les moissons (voir ici), voici ses écrits concernant les battages.

"Le battage était assuré par des entrepreneurs possédant un ou plusieurs matériels lesquels comprenaient un tracteur pour le déplacement et l'entraînement de l'ensemble, une batteuse et une presse à lier la paille en balles.

Chaque entrepreneur possédait sa clientèle et se déplaçait à tour de rôle de borde en borde fournissant les machines précitées, 4 hommes dont un responsable qui conduisait et 3 empailleurs, le reste du personnel nécessaire soit 15 personnes minimum émanait d'un groupe de voisins travaillant en entraide mutuelle. C'était un travail pénible et éprouvant sous les chaleur torride et dans la poussière de l'aube au crépuscule mais auquel on participait volontiers étant donné l'ambiance conviviale et gaie qui régnait entre amis, jeunes et vieux, copains et copines.

Ce travail durait de 40 jours à 2 mois suivant les années et le volume des récoltes, les rendements ne dépassaient guère les 15 à 20 hectolitres l'arpent malgré les progrès de la recherche génétique sur les variétés déjà amorcés. Une partie de la récolte était stockée au grenier, futures semences, besoin domestique, échange blé plain avec le boulanger ou règlement en nature des services du forgeron (affutages divers). 

Le restant était vendu aux négociants ou livré aux coopératives qui déjà se créaient petit à petit par exemple succursales de la CPB Rue Ozenne Toulouse CAB Baziège CAL Castelnaudary laquelle lançait également avec le syndicat Agricole Audois les premières entreprises de gros labour, chenillard Caterpillar traînant les charrues balance trisocs Carrière-Guyot."

Un immense merci à Daniel Bruno - ainsi qu'à Christiane et Jean-François Bruno - pour avoir partagé les écrits passionnants de Louis.

Merci beaucoup à Serge Visentin pour les photos transmises

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

Lauragais d'Autrefois (212) : les battages d'antan
Lauragais d'Autrefois (212) : les battages d'antan

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost0

Publié le 5 Août 2023

Mercredi 5 août 1953 - dépiquer
Mercredi 5 août 1953 - dépiquer

Beau temps chaud

Avons fini de dépiquer chez Fauré de Ramelou au déjeuner. Camille et Yves ont fini à Saint Jean au souper. Paulette et Huguette sont parties pour aller dépiquer à Roou.

Avons chargé le fourrage sous le vivier quatre charrettes

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 4 Août 2023

Mardi 4 août 1953 - les fèves

Beau temps vent d'ouest

Le matin avons arraché des fèves et ramassé du fourrage aux frênes 

Le soir avons dépiqué à Ramelou du bas et à Saint-Jean

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 3 Août 2023

Lundi 3 août 1953 - le camion est venu

Beau temps

Le matin avons coupé du fourrage au champ des frênes le soir avons ramassé celui de sous le vivier.

Le camion de Lasserre et Tesseyre est venu chercher 80 sacs de blé pour le silo de Castelnaudary. Nous avons donné en tout 280 sacs de 81 kg.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 2 Août 2023

Dimanche 2 août 1953 - le grain de la batteuse

Beau temps pluie à la nuit 

Ramassé le grain qu'a laissé la batteuse et nettoyé la batteuse. Ramassé le fourrage du pailler

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 1 Août 2023

Samedi 1er août 1953 - l'heure des comptes

Beau temps chaud

Avons continué à dépiquer et fini à la nuit

Avons eu 331 sacs de blé à 80 kg

Paumelle 162 sacs à 65 kg

Avoine 266 sacs à 50 kg

Total de grain 759 sacs

Durand avons gardé le grenier 51 sacs de blé à 80 kg

Lanegrasse a sur le galetas 61 sacs de paumelle

Blé à porter pour les silos 280 sacs

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 31 Juillet 2023

Vendredi 31 juillet 1953 - dépiquer

Beau temps chaud. Avons commencé à dépiquer

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 30 Juillet 2023

Jeudi 30 juillet 1953 - la batteuse arrive

Pluie dans la nuit assez belle journée

Avons préparé pour dépiquer demain. La batteuse de Baissières est arrivée à la nuit. Avons acheté une cuisinière à gaz à Castle 47500 f.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 29 Juillet 2023

Photo coll. J-c Rouzaud

Photo coll. J-c Rouzaud

Louis Bruno était agriculteur en Lauragais, fermier plus exactement. Retraité, il a consigné ses souvenirs dans des cahiers que sa famille partage avec nous aujourd'hui. Dans de précédents posts (ici et ), nous avions découvert sa description des travaux de printemps puis les activités de début d'été (). 

"Pas de trêve possible, piquage des faux et leur mise en condition pour détourer les champs et permettre le premier passage de la moissonneuse lieuse, lesquelles avaient été pourvues de leurs toiles élévatrices et vu leurs lames passées à la meule à aiguiser.

On faisait aussi ferrer de neuf les boeufs et les chevaux car désormais leurs onglets ou sabots ne supporteraient pas le coup.

La moisson devait se faire par temps sec en l'absence de rosée mais avant la surmaturité, le grain finissant mieux en gerbes assemblées en "tavels" tas de douze unités assemblées tout à la suite du passage de la lieuse tirée par des attelages de boeufs ou chevaux que l'on remplaçait deux fois par jour afin de profiter des heures favorables et avancer le plus vite possible craignant aussi le risque d'égrenage (grêle ou vent d'autan).

Avait-on tout juste fini la "sego" que sans même prendre le temps de souffler on étrennait l'aire de battage ou sol par l'égrenage des fèves récoltées, tiges entières, arrachées à la main , étalées au sol et battues au rouleau de pierre.

Commençait alors le gerboyage qui consistait à acheminer la récolte sur l'aire précitée et la rassembler en de beaux gerbiers dressés jusqu'à 8 à 10 mètres de haut ou bien entreposée dans les hangars pour ceux qui en avaient suffisamment. Vers la fin de la deuxième décade de juillet, les dépiquions pouvaient commencer mais entre temps, il fallait aussi faire une deuxième coupe de regain toujours précieuse pour les réserves d'hiver, abondante ou modeste, tributaire des orages d'été."
 

(les battages à suivre dans un nouveau post)

Un immense merci à Daniel Bruno - ainsi qu'à Christiane et Jean-François Bruno - pour avoir partagé les écrits passionnants de Louis.

Merci àJ -C Rouzaud pour la photo transmise

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois, #Lauragais, #Occitanie

Repost0

Publié le 29 Juillet 2023

Mercredi 29 juillet 1953 - préparer

Ciel couvert temps lourd

Le matin avons coupé du fourrage au champ du pailler.

Le soir avons préparé pour dépiquer

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 28 Juillet 2023

Mardi 28 juillet 1953 - les gerbes rentrées

Beau temps chaud

Avons fini de rentrer les gerbes.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 27 Juillet 2023

Lundi 27 juillet 1953 - l'Etoile de Choisy

Beau temps

Avons continué à gerboyer le fond du grand champ blé Etoile de Choisy

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 26 Juillet 2023

Dimanche 26 juillet 1953 -  les gerbes de blé

Beau temps ciel mi-couvert

Le matin avons déchargé quatre charrettes de gerbes de blé. ET le soir en avons chargé quatre. Elie Anna et Camille Puget sont venus dîner à l'occasion que nous avons offert Huguette.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0