Publié le 16 Janvier 2018

Jeudi 16 janvier 1958 - La saison du cochon

Brumeux

Je suis allé tuer le cochon en Estève 215 kg
Papa a fini de labourer le champ sous le jardin.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 15 Janvier 2018

Mercredi 15 janvier 1958 - Tuer un cochon, faire du bois

Brumeux

papa et maman sont allés tuer le cochon à Montmaur. Moi j'ai fait du bois

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 14 Janvier 2018

Mardi 14 janvier 1958 - Inviter pour le baptême

Brume froide

Le matin avons descendu le fourrage de la G. Le soir je suis allé à Roou, aux Cassès, à Avignonet, à Montferrand et en Estève les inviter pour le baptême.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 13 Janvier 2018

Lundi 13 janvier  1958 - Nettoyer la fontaine

Vent de Cers froid

Papa a nettoyé la fontaine

Moi et maman sommes allés à Castel vendre 6 canards gras à 480 F le kg et 5 lapins à 750 F pièce.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 12 Janvier 2018

Une semaine de janvier 1958 à la métairie

Au cours de la semaine écoulée, les labours se sont poursuivis, le vin a été tiré et 19 canards tués...

Dans les jours suivants, il va falloir se préparer pour le baptême. On baptiste alors les enfants assez rapidement après la naissance de peur d'un décès prématuré. La réligion catholique indiquait alors que leur âme , s'ils nétaient pas baptisés, allait dans les limbes des enfants. Il s'agissait d'un état intermédiaire, réponse théologique à ce flou, qui accueillait les âmes qui ne n'avaient pas mérité l'enfer mais ne pouvaient pas non plus accéder au paradis en raison du péché originel.

La saison durant laquelle on va tuer le cochon va elle-aussi s'ouvrir : on ira aider chez les voisins et dans la famille avant qu'ils ne viennent à leur tour aider à la métairie...

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 12 Janvier 2018

Dimanche 12 janvier 1958 - Parler au curé pour le baptême

Vent de Cers froid

Le matin je suis allé trouver le curé pour baptiser Jacqueline. Le soir je suis allé à Roou.

Les S. sont venus

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 11 Janvier 2018

Samedi 11 janvier 1958 - Tuer les canards, attendre le Docteur

Rafales de pluie

Avons tué 19 canards

Sont venus nous aider Rose , tante Julie et Roou

I* est venu pour Eliette. Ampoules 806 f.

 

* le médecin

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 10 Janvier 2018

Vendredi 10 janvier 1958 - De la chimie

Doux, pluie à la nuit

le matin je suis allé à Castel à la Société Générale porter 550.000 f de la vente des bœufs pour Mr C*.

Le soir labouré, fini au sainfoin

La C.A.L. nous a porté

3000 kg ammonitre

100 kg HCH**

200 kg Sulfate de fer

tout payé à moitié avec Mr C.*

 

* le propriétaire de la métairie

** H.C.H. insecticide et pesticide connu sous le nom de Lindane

 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 9 Janvier 2018

Jeudi 9 janvier 1958 - Mettre le vin en barriques, vendre les boeufs

Vent de Cers rafales de pluie le soir

Le matin avons soutiré le vin. Le soiré labouré au sainfoin sous le jardin. I* est venu pour Eliette. Je suis allé chercher un remède Erythromycine : 4200 f

S. ** a pris les autres boeufs du fond de l'étable 1610 kg.

 

* Le médecin

**le maquignon

NB : avec l'arrivée du tracteur on a besoin de moins de boeufs on passe ainsi de 6 à 4 mais on en conserve 2 qui seront encore longtemps sollicités

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 8 Janvier 2018

Mercredi 8 janvier 1958 - Faire réparer le versoir de la charrue

Vent de Cers

Le matin avons monté de la futaille à la G. Le soir je suis allé labourer au sainfoin sous le jardin. J'ai coupé un versoir. Je suis allé le faire réparer chez Rouzeau.

dans la marge : réparation versoir Rouzeau

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 7 Janvier 2018

Mardi 7 janvier 1958 - L'arrivée du bébé à la métairie

Bourrasques de pluie avec fort vent de Cers . Le matin je suis allé avec Stapin chercher Eliette et Jacqueline à la clinique du Lauragais. Payé 21.600 f 9 jours de clinique

Le soir avons lavé 5 demi-muids et 6 barriques

Camille de Roou est venu souper pour chercher sa mère*

* La belle-mère d'Emile est venus prêter main forte pour s'occuper de la 1ère fille du couple en l'absence de sa mère

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 6 Janvier 2018

Première semaine de janvier 1958 à la métairie

Les labours de la semaine écoulée ont été coûteux en temps et en énergie. Les boeufs ont permis de faire les finitions des champs en question. La famille attend toujours l'arrivée du nouveau-né de la clinique.

La semaine à venir verra l'activité intensive se poursuivre. Qui a dit que janvier était un mois calme ? Il y sera questions, des boeufs, encore, des labours, des canards et du vin entre autres...

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 6 Janvier 2018

Lundi 6 janvier 1958 - Vendre des boeufs

Beau vent de Cers - Je suis arrivé à midi de Castelnaudary. Le soir charrié du fourrage de la G. Les S. sont venus.

S.* a fait prendre une paire de boeufs les gros 1765 kg.

* le maquignon

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 5 Janvier 2018

Dimanche 5 janvier 1958 - Deux naissances chez les voisins

J'ai passé la nuit à la clinique. A de la G. a eu 2 jumeaux Roger et Josette.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 4 Janvier 2018

Samedi 4 janvier 1958 - Labourer avec les boeufs

Vent marin humise - Je suis arrivé de Castel et fini de labourer au Genivre avec les boeufs. La C.A.L. a porté 5000 kg de Super sur le compte de Mr C.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 3 Janvier 2018

Vendredi 3 janvier 1958 - La clinique encore

Gelée vent marin - Fini de labourer au Genivre. Je vais toujours passer la nuit à la clinique.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 2 Janvier 2018

Jeudi 2 janvier 1958 - Une nouvelle charrue

Gelée - Je vais toujours passer la nuit  la clinique pour la naissance de Jacqueline. Continué à  labourer au Genivre. Les Rouzeau ont porté la charrue neuve monosoc "Huard".

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 1 Janvier 2018

Mercredi 1er janvier 1958 - Les labours de l'an nouveau

Gelée blanche - Je suis arrivé de Castel le matin et labourer au Genivre

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 1 Janvier 2018

Les premiers jours de janvier 1958 à la métairie d'Emile

Le quotidien de la famille est bouleversé par une heureuse nouvelle : la naissance de Jacqueline la 2e fille d'Eliette et Emile. Elle est née le 30 décembre 1957 à la clinique de Lauragais à Castelnaudary. Quand la famille aura-t-elle enfin la joie de l'accueillir à la métairie ?

Les travaux des champs doivent avoir lieu malgré certains aléas météorologiques. Quelles sont les priorités ? Comment s'y prend-on ?

A suivre ici...

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps, #Lauragais

Repost0

Publié le 1 Janvier 2018

Emile dans le Lauragais, la vie d'un métayer en 1958...

C'est sur un agenda qu’Émile a consigné son quotidien de métayer et celui de sa famille en 1958. Les petits cahiers d'écolier ont été remisés pour un temps au moins.

Pour l'anecdote, cet agenda lui a été offert en mars... ll a donc probablement procédé à une copie soigneuse des mois précédents pour le mettre à jour.

Ce n'est pas une année comme les autres : la vie professionnelle a pris un tournant avec l'arrivée du tracteur en octobre 1957. Quels autres progrès cela va-t-il entraîner à la métairie en 1958 ? Les bœufs auront-ils toujours la même importance ? Qu'adviendra-t-il d'eux ?

La vie familiale prend elle-aussi une autre couleur avec l'arrivée de la deuxième fille d'Eliette et Emile. Comment vit-on les premiers mois d'un bébé au sein d'une cellule familiale multi-générationnelle ? (Quatre générations vivent sous le même toit).

Quels événements heureux ou malheureux vont-ils jalonner la vie de cette famille qui vit encore au rythme précis des saisons et des aléas de la météo au cœur du Lauragais ?

Réponse ici au fil des jours qui s’égrènent...

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais

Repost0

Publié le 1 Janvier 2018

Bonne année 2018 à tous les lecteurs des Carnets d'Emile en Lauragais !

Une très bonne année 2018 pour chacune et chacun d'entre vous, ami(e)s de ce blog. Que cette année vous apporte santé, joie et prospérité dans l'ordre et les priorités qui seront les vôtres.

Pour Emile, c'est l'année 1958 qui s'ouvre... La vie d'un métayer en 1958, au fil des jours et des saisons, sera à lire ici...

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais

Repost0

Publié le 31 Décembre 2017

Mardi 31 décembre 1957 - Accompagner les premières heures du nouveau-né

Mardi 31 Décembre - Je suis resté tout le jour à Castelnaudary *

 

*  la clinique du Lauragais où la 2e fille d'Emile et Eliette est née la veille

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 30 Décembre 2017

L'année 1957 à la métairie d'Emile... Une vie dans le Lauragais...

Aux dernières heures de 1957,alors qu’Émile referme le petit cahier qui concerne l'année écoulée, qu'en retient-il ?

1957 s'est inscrite dans la continuité des précédentes. Voilà 4 ans maintenant que la famille est installée à la Grande Borde et en travaille les 38 hectares. L'hiver a comporté comme à l'ordinaire des coupes de bois, des cochons tués pour préparer les salaisons, canards et oies ont été gavés, le printemps avec son laborieux travail des fenaisons, les multiples coupes à réaliser puis à stocker, le méticuleux et précieux travail de la vigne a ourlé l'année complète, les moissons ont jalonné un été chaud, sec et laborieux...

C'est en automne, au moment des labours, que la vie de la famille a réellement pris un tournant nouveau avec l'arrivée du tracteur ( le 11 octobre exactement, un DEUTZ 24 chevaux : cliquez ici ). Il va permettre de faciliter le travail, de l'accélérer et surtout de le rendre moins pénible. Même si, depuis quelques années, une entreprise venait réaliser une partie de ces travaux avec un tracteur, les bœufs étaient tout de même très sollicités. Avec l'assentiment et le financement du propriétaire, voilà les métayers désormais dotés d'un outil de travail qui va bouleverser leurs pratiques.

En ce qui concerne les transports au quotidien, chacun circule à moto ou à vélo. Parfois, à titre exceptionnel, on a recours à la voiture du voisin ou celle du frère d'Eliette qui transportent la famille ici ou là...

1957 est aussi l'année du départ de l'aide familial, Yves, qui s'est marié et va désormais voler de ses propres ailes. Il ne sera pas remplacé.

Enfin, sur le plan familial, aux dernières lueurs de 1957, la famille s'agrandit avec la naissance de la 2e fille d'Eliette et Emile...

Que va réserver 1958 à cette famille lauragaise qui ne ménage pas sa peine et creuse son sillon avec constance et détermination ? Des nouveaux outils de travail ? Des méthodes modifiées ? De nouveaux événements familiaux ?

Réponse ici au fil des pages d'un nouvel agenda rempli par Emile, chaque jour,  avec le soin et l'application qu'on lui connait...

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais, #Tradition, #Travaux agricoles

Repost0

Publié le 30 Décembre 2017

Lundi 30 décembre 1957 - La naissance du bébé

Lundi 30 -  Frais brumeux - Labouré au Genivre. Naissance à 10 heures du soir de Jacqueline à la Clinique du Lauragais

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 29 Décembre 2017

Dimanche 29 décembre 1957 - En attendant Bébé

Dimanche 29 - Froid brumeux - Papa est allé tuer le cochon en Estève

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0