Publié le 23 Mai 2022

Vendredi 23 mai 1952 - deux faucheuses et trois charrettes

Beau temps orageux

Avons coupé le foin avec les deux faucheuses. Le soir avons soign& et chargé trois charrettes de fourrage au champ des frênes et déchargé deux.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 22 Mai 2022

Photo coll. Nardèse

Photo coll. Nardèse

Dans le carnets d'Emile, les mentions concernant les fenaisons tout au long de l'année sont nombreuses et l'on comprend sans peine l'importance que cette activité a pour la vie de la ferme et le temps qu'elle prend. Ce sont jusqu'à 4 coupes annuelles de fourrage que l'on compte, la dernière étant en automne. Faucher le foin, le faner, le laisser sécher, retourner les andins, le charger sur des charrettes et le stocker. L’alimentation du bétail en est en grande partie tributaire et les stocks pour les mois d'hiver sont indispensables. Esparcette, luzerne, sainfoin, Ray Grass sont des noms qui reviennent régulièrement dans les carnets d'Emile.

L'importance des foins et fourrages est à tel point que lors de l’inventaire d'arrivée chez Emile en 1953 (voir article ici) il est précisé que 8 hectares sur les 38 de l'exploitation y sont dédiées et que 225 mètres cubes de fourrage sont stockés dans les hangar et sur la fenial (en occitan), fenil ou grenier à foin souvent situé au dessus de l'étable.

Pour le seul mois de mai 1952, on trouve 12 mentions des travaux liés aux fenaisons et et la mention de 26 charrettes chargées et déchargées.

 

Aimé Boyer m'a adressé un cliché de la faucheuse de son père et la famille Nardèze partage avec nous une photo (ci-dessus) des fenaisons. Qu'ils en soient chaleureusement remerciés.

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

Photo A. Boyer

Photo A. Boyer

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost0

Publié le 22 Mai 2022

jeudi 22 mai 1952 - les passages au pré

Beau temps. Le matin j'ai fini de faire les passages au pré. Le soir avons chargé trois charrettes de luzerne au ruisseau. Yves est venu nous aider.Papa a ramassé le fourrage au champ des frênes.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 21 Mai 2022

Mercredi 21 mai 1952 - de petits orages

Ciel couvert petits orages sans pluie le soir. Vent marin léger à la nuit.

Le matin j'ai fait des passages au pré. Camille et René ont sarclé des betteraves. Avons aiguisé quatre lames de faucheuse. le soir ramassé le fourrage au champ des frênes et étendu celui du ruisseau.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 20 Mai 2022

Mardi 20 mai 1952 - quatre charrettes de luzerne

Ciel couvert temps frais

Avons fini de couper le fourrage au champ des frênes. Avons déchargé quatre charrettes de luzerne. le soir râtelé sous le vivier et chargé une charrette

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 19 Mai 2022

Lundi 19 mai 1952 - le fourrage des frênes

Ciel couvert belle soirée petit orage au nord sans pluie

Avons coupé la moitié du fourrage des frênes. ramassé la luzerne du ruisseau. déchargé deux charrettes et chargé trois sous le vivier. marie ma soeur est venue nous voir.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 18 Mai 2022

Dimanche 18 mai 1952 - l'esparcette

Ciel couvert le matin belle soirée

Avons ramassé le fourrage sous le vivier chargé six charrettes d'esparcette et déchargé 3.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 17 Mai 2022

Samedi 17 mai 1952 - la luzerne et le fourrage

Beau temps chaud - Le matin avons coupé la luzerne du ruisseau et ramassé un peu de fourrage sous le vivier. Chargé une charrette de débris et déchargé trois charrettes.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 16 Mai 2022

Vendredi 16 mai 1952 - le vivier du bois

Vent marin chaud et léger

Avons coupé fini sous le vivier du bois ramassé celui de la maison. Déchargé deux charrettes et chargé deux au champ le soir le lotier et déchargées

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 15 Mai 2022

Jeudi 15 mai 1952 - pour rien

Beau temps chaud

Le matin j'ai mené la jeune truie au verrat pour rien. Avons commencé à couper le fourrage sous le vivier du bois. Le soir avons chargé quatre charrettes de fourrage au champ du pailler et deux à lotier.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 14 Mai 2022

Mercredi 14 mai 1952 - le champ du lotier

Beau temps chaud - Avons coupé le fourrage derrière la maison et ramassé celui des petits champs du lotier

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 14 Mai 2022

Lauragais d'Autrefois (170) : les dictons occitans du vent d'autan

Le vent d'autan qui préoccupe souvent Emile dans ses carnets fait  l'objet de nombreux dictons en Lauragais. Ils varient selon l'endroit où l'on habite, selon les nuances de vent d'autan dont l'orientation peut varier ou les jours de la semaine qui le voient souffler.

Quelques nuances du pays caramanais et revelois :

L'auta de Mazamet, te daissa sus la set : L'autan de Mazamet te laisse sur la soif. (il ne se conclut pas par la pluie)

L'auta de Castèlnou, abèi bufa doman plòu : L'autan de Castelnaudary, aujourd'hui souffle , demain il pleut

L'auta de la montanha negra cada jorn s'énsolelha : L'autan de la montagne noire, chaque jour s'ensoleille.

Selon les jours de la semaine :

L'auta del dijòus desrapa les calhaus : le vent d'autan du jeudi arrache les cailloux ( souffle fort)

L’auta del diluns, le dimars n’en pòt pas pus :  le vent d'autan du lundi n'en peut plus le mardi

Autan et météo :

L’auta sus la torrada es pas de longa durada : L’autan sur la gelée n’est pas de longue durée

D'autres dictons :

L'auta del diluns n'acaba pas pus  :  L'autan du lundi n'en finit plus

L'auta sus la torrada fa trembla la cortada  :  L'autan sur la gelée fait trembler la basse-cour

L'auta del dissabte n'atuda pas las candelas del dimenge  :  L'autan du samedi n’éteint pas les bougies du dimanche

L'auta dels ramels bufa sus tabels  :  L'autan des rameaux souffle sur les tas de gerbes dans le champ

L'auta sus la torrada fa partir le boièr de per la laurada : Le vent d'autan sur la gelée fait partir le travailleur du labour

L'auta del divendres s'en va a Montalban e torna le dimenge amb la pluèja.

L'autan du vendredi s'en va à Montauban et revient avec la pluie

L'auta del divendres s'en va pas a la messa le dimenge.

l'autan du vendredi ne va pas à la messe le dimanche.

Amb le vent d'auta, cal pas menar las vacas al camp.

Avec le vent d'autan, il ne faut pas conduire les vaches au champ.

Auta sus la gelada pluèja sus la vesprada.

Autan sur la gelée, pluie l'après-midi

 

Merci à Aimé Boyer et aux contributeurs divers.

Si vous connaissez d'autres dictons ou proverbes sur le vent d'autan (nuances locales, durée du vent d'autan, vent d'autan selon les saisons, les jours de la semaine...), n'hésitez pas à me les adresser. Nous complèterons ce post ensemble au fur et à mesure. Vous pouvez m'écrire à lauragais@lescarnetsdemile.fr 

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 13 Mai 2022

Mardi 13 mai 1952 - les lames de la faucheuse

Beau temps ciel mi-couvert

Le matin avons aiguisé deux lames de faucheuse et coupé le fourrage du petit champ au dessus du lotier. L'après-midi avons ramassé le fourrage du champ du pailler avec René Camille étant grippé. Mandou Etienne est venu chercher 500 kg d'avoine.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 12 Mai 2022

Lundi 12 mai 1952 - le fourrage du champ du pailler

Beau temps - le matin avons fini de couper des mottes à la vigne jeune. Le soir avons fini de couper le fourrage du champ du pailler et coupé le petit champ du lotier. Mandou est venu chercher 14 balles d'avoine à 69 kg et 16 à 50 kg à 25,50 le kg. René et Françoise Dagada sont venus à la veillée pour se faire tailler les cheveux.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 11 Mai 2022

Dimanche 11 mai 1952 - attacher la vigne
Dimanche 11 mai 1952 - attacher la vigne

Temps frais ciel demi-heure de pluie à la nuit

J'ai attaché six rangées vigne à la jeune.

Camille Pureté st venu souper. Son père et sa mère sont venus à la veillée. 

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 10 Mai 2022

Samedi 10 mai 1952 - trois charrettes de terreau

Beau temps

Le matin avons porté trois charrettes de terreau au champ du maïs le soir avons commencé à couper du fourrage au champ du pailler

Camille Puget est venu en permission

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 9 Mai 2022

vendredi 9 mai 1952 - la foire de Villefranche

Beau temps chaud et orageux 

Camille Paulette et moi sommes allés à la foire à Villefranche

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 8 Mai 2022

Jeudi 8 mai 1952 - le fossé de la vigne

Vent marin orageux orage sur les Pyrénées le soir

Avons nettoyé le fossé de la jeune vigne et coupé des mottes entre les souches

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 7 Mai 2022

Photo d'illustration, collection personnelle

Photo d'illustration, collection personnelle

Louis Bruno était agriculteur en Lauragais, fermier plus exactement. Retraité, il a consigné ses souvenirs dans des cahiers que sa famille a partagé avec nous dans de précédents posts (ici et ), C'est un souvenir d'enfance extrait de ses écrits que nous présentons aujourd'hui...

Je n'ai jamais vu tourner ni eu recours aux services des moulins à vent durant mon enfance ou ma jeunesse bien que certains d'entre eux aient fonctionné jusqu'aux années 50 et même un peu au delà.

Au passage cependant, je me permettrai une anecdote rocambolesque mais bien réelle. Je pense que cela se passait en 1936, j'en étais à ma huitième année d'existence. mes frères aînés se mirent un jour en tête d'en fabriquer disons plutôt d'en "bidouiller" un.

Mettant aussitôt le projet à exécution, ils dressèrent dans un pré bien exposé aux vents quatre traverses de chemin de fer bien fixées au sol reliées par un cadre au sommet, posèrent tenus par deux coussinets en bois un madrier cylindrique portant au bout quatre ailes rudimentaires le tout complété par deux poulies et une courroie de transmission, réussirent à faire tourner par vent favorable avec maintes difficultés l'outil que nous possédions dont je vais parler un peu plus loin (nb : le concasseur de marque Indispensable)

Inutile de vous dire que le lorsque le vent d'autan mettait le "turbo" la vitesse devenait incontrôlable avec des craquements terribles. heureusement que notre papa qui veillait au grain intima bien vite l'ordre de tout démolir craignant de voir sous peu quelque crâne fracassé. 

 

Un immense merci à Daniel Bruno - ainsi qu'à Christiane et Jean-François Bruno - pour avoir partagé les écrits passionnants de Louis.

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost0

Publié le 7 Mai 2022

Mercredi 7 mai 1952 - la charrue et la canadienne

Vent marin modéré

Avons labouré et passé la canadienne à la jeune vigne

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 6 Mai 2022

Mardi 6 mai 1952 - le manche et les doigts

Vent marin pluie dans la soirée

Le matin avons fini de labourer la vigne vieille. Le soir j'ai fait un manche à un foussou et démonté les doigts de la faucheuse Mac Cormick 

Camille et rené ont reculé le vin de la garde pile 10 hl

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 5 Mai 2022

Lundi 5 mai 1952 -  les labours et la chaux

Beau temps chaud vent marin à la nuit

Le matin avons poudré les vignes à la chaux et labouré à la vieille. Le soir avons chaussé les pommes de terre et fèves. Moi j'ai planté 300 oignons et 60 tomates.

Suis allé à Villefranche chercher le médecin pour papa qui a du mal à l'oeil.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 4 Mai 2022

Dimanche 4 mai 1952 - les haies et le dîner

Beau temps orageux vent marin léger tourné à la nuit

J'ai taillé des haies et suis/sommes allés Fine Camille Paulette et Huguette dîner à Roou chez elie et Anna Puget

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 3 Mai 2022

Samedi 3 mai 1952 - l'arceau du hangar

Vent marin modéré, ciel mi-nuageux

Le matin avons fermé un arceau du hangar avec des balles de paille. Le soir avons semé melons courges concombres et sarclé quelques fèves

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 2 Mai 2022

Vendredi 2 mai 1952 - Cuivre, soufre et chaux

Vent marin orage et pluie à deux heures

Suis allé à Villefranche acheter

30 kg cuivre à 190 f le kg.   9500

50 kg soufre à 60 f.                300

et 50 kg de chaux                   625

payé en tout                          13125

René Fauré a commencé le travail chez nous aujourd'hui. Le matin avons nettoyé les faucheuses et aiguisé des lames.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0