Publié le 9 Mai 2022

vendredi 9 mai 1952 - la foire de Villefranche

Beau temps chaud et orageux 

Camille Paulette et moi sommes allés à la foire à Villefranche

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 8 Mai 2022

Jeudi 8 mai 1952 - le fossé de la vigne

Vent marin orageux orage sur les Pyrénées le soir

Avons nettoyé le fossé de la jeune vigne et coupé des mottes entre les souches

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 7 Mai 2022

Photo d'illustration, collection personnelle

Photo d'illustration, collection personnelle

Louis Bruno était agriculteur en Lauragais, fermier plus exactement. Retraité, il a consigné ses souvenirs dans des cahiers que sa famille a partagé avec nous dans de précédents posts (ici et ), C'est un souvenir d'enfance extrait de ses écrits que nous présentons aujourd'hui...

Je n'ai jamais vu tourner ni eu recours aux services des moulins à vent durant mon enfance ou ma jeunesse bien que certains d'entre eux aient fonctionné jusqu'aux années 50 et même un peu au delà.

Au passage cependant, je me permettrai une anecdote rocambolesque mais bien réelle. Je pense que cela se passait en 1936, j'en étais à ma huitième année d'existence. mes frères aînés se mirent un jour en tête d'en fabriquer disons plutôt d'en "bidouiller" un.

Mettant aussitôt le projet à exécution, ils dressèrent dans un pré bien exposé aux vents quatre traverses de chemin de fer bien fixées au sol reliées par un cadre au sommet, posèrent tenus par deux coussinets en bois un madrier cylindrique portant au bout quatre ailes rudimentaires le tout complété par deux poulies et une courroie de transmission, réussirent à faire tourner par vent favorable avec maintes difficultés l'outil que nous possédions dont je vais parler un peu plus loin (nb : le concasseur de marque Indispensable)

Inutile de vous dire que le lorsque le vent d'autan mettait le "turbo" la vitesse devenait incontrôlable avec des craquements terribles. heureusement que notre papa qui veillait au grain intima bien vite l'ordre de tout démolir craignant de voir sous peu quelque crâne fracassé. 

 

Un immense merci à Daniel Bruno - ainsi qu'à Christiane et Jean-François Bruno - pour avoir partagé les écrits passionnants de Louis.

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost0

Publié le 7 Mai 2022

Mercredi 7 mai 1952 - la charrue et la canadienne

Vent marin modéré

Avons labouré et passé la canadienne à la jeune vigne

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 6 Mai 2022

Mardi 6 mai 1952 - le manche et les doigts

Vent marin pluie dans la soirée

Le matin avons fini de labourer la vigne vieille. Le soir j'ai fait un manche à un foussou et démonté les doigts de la faucheuse Mac Cormick 

Camille et rené ont reculé le vin de la garde pile 10 hl

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 5 Mai 2022

Lundi 5 mai 1952 -  les labours et la chaux

Beau temps chaud vent marin à la nuit

Le matin avons poudré les vignes à la chaux et labouré à la vieille. Le soir avons chaussé les pommes de terre et fèves. Moi j'ai planté 300 oignons et 60 tomates.

Suis allé à Villefranche chercher le médecin pour papa qui a du mal à l'oeil.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 4 Mai 2022

Dimanche 4 mai 1952 - les haies et le dîner

Beau temps orageux vent marin léger tourné à la nuit

J'ai taillé des haies et suis/sommes allés Fine Camille Paulette et Huguette dîner à Roou chez elie et Anna Puget

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 3 Mai 2022

Samedi 3 mai 1952 - l'arceau du hangar

Vent marin modéré, ciel mi-nuageux

Le matin avons fermé un arceau du hangar avec des balles de paille. Le soir avons semé melons courges concombres et sarclé quelques fèves

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 2 Mai 2022

Vendredi 2 mai 1952 - Cuivre, soufre et chaux

Vent marin orage et pluie à deux heures

Suis allé à Villefranche acheter

30 kg cuivre à 190 f le kg.   9500

50 kg soufre à 60 f.                300

et 50 kg de chaux                   625

payé en tout                          13125

René Fauré a commencé le travail chez nous aujourd'hui. Le matin avons nettoyé les faucheuses et aiguisé des lames.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 1 Mai 2022

Jeudi 1er mai 1952 - semer les haricots

Pluie l'après-midi

Le matin j'ai semé les haricots au fond du grand champ. Gaston est venu chercher le semoir du maïs avec la camionnette. Le soir avons réparé la houe. Elie et Anna Puget de Roou sont venus à la veillée.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 30 Avril 2022

Mercredi 30 avril 1952 - la camionnette

Vent marin plus ofrt

J'ai fini de semer le maïs à la nuit au fond du grand champ. Camille est allé avec Gaston et sa camionnette vendre cinq cochons à Puylaurens et ont porté les meubles de René Fauré d'Aubesines 

Cinq cochons 98 kg à 250 = 24500 f avec celui de Campistron 31250 f.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 29 Avril 2022

Mardi 29 avril 1952 - le semis de maïs

Vent marin modéré - Avons commencé à semer du maïs après dîner

Gaston est venu porter le semoir avec Henri Campistron qui nous a acheté un cochon 27 x 260 = 6750. Le soir Camille a labouré à la vigne vieille.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 28 Avril 2022

Lundi 28 avril 1952 - la herse, le rouleau à pointes et le brassier

Beau temps chaud - Avons continué à herser et passer le rouleau à pointes à la terre du maïs. René Fauré est venu pour se louer pour l'été à 3500 f par mois

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 28 Avril 2022

Rencontre dédicace à Avignonet le 30 avril à 16h

A l'occasion de la sortie du roman Ceux de la Borde Perdue, Aviognonet Initiatives vous propose une rencontre dédicace le samedi 30 avril à 16h au foyer d'Avignonet.

Une petite conférence intitulée "Un regard sur le Lauragais agricole des années 50" sera proposée par Sébastien Saffon. Il y sera question de métayage, des grandes traditions, des boeufs au tracteur, des lieux de socialisation tels que les marchés, le tout émaillé de quelques anecdotes d'époque.

Le roman qui vient de sortir aux éditions Il est Midi sera ensuite dédicacé à ceux qui le souhaiteront.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Repost0

Publié le 27 Avril 2022

Dimanche 27 avril 1952 - un repas de baptême

Beau temps

Avons fait le repas de baptême de Huguette Durand. Sont venus Elie et Anna de Roou ses grands-parents, Jean marie sa femme Mimi et son fils Roger des Bertousses 

Philippe Sacaze de la serre des Casses son arrière-grand-père. Jean Emile et ma belle-mère de la Chartreuse. Alfred et Mimi et Richard Cazeneuve du Mas Henri Lucienne Robert Rouquet d'Estelle et Yves Fauré Roger Puget de Besombes qui a porté Tante Marie

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 26 Avril 2022

Samedi 26 avril 1952 - le camion de fourrage

Temps frais ciel mi-couvert pluie dans la nuit

Le matin avons chargé le camion de Pech de Ricaud de fourrage 1ère coupe à 4,50 le kg. Le soir avons nettoyé le hangar et fermé lé côté sud d'un arceau avec des balles de paille. André Seloudres est venu avec son père pour nous demander de l'argent pour acheter un bar.

Dans la marge : Mariage de jean Rouzaud / Mariage de la ée fille de la Castagne (Montmaur)

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 25 Avril 2022

Vendredi 25 avril 1954 - deux paires de guides

Ciel couvert et vent d'ouest froid. pluie légère toute la soirée et encore.

Le matin j'ai hersé pour le maïs au fond du grand champ. Le soir avons fait deux paires de guides en corde sisal et une paire de coussins pour joug. Camille et sa mère sont allés à Villefranche. Boutilbones est venu castrer 7 cochons. Payé 450 f.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 24 Avril 2022

Jeudi 24 avril 1952 - les deux herses

Nuages et rafles de grains moins que hier

Le matin avons fini de couvrir la vigne vieille. Le soir avons hersé avec les deux herses au fond du grand champ.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 23 Avril 2022

Mercredi 23 avril 1952 - la jeune vigne

Temps frais et rafales de grain et gouttes de pluie

Avons couvert la jeune vigne avec le détail, charrue à deux versoirs et commencé à la vieille. Paulette est allée à Villefranche se faire tailler les cheveux.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 22 Avril 2022

Lauragais d'Autrefois (168) : les surplus d'oeufs et les omelettes printanières (l'uòu e la moleta)

Les souvenirs d'Aimé nous ramènent aujourd'hui dans la cuisine de la ferme. L'abondance d'oeufs au printemps amenait à consommer plus fréquemment des omelettes dont faisait varier les recettes.

"Au printemps les poules pondaient abondamment

Sur les marchés du canton, il y avait alors surabondance. La vente rendue difficile, alors il ne restait au métayer que la consommation familiale.

Les recettes les plus classiques avaient cours évidemment : les oeufs durs, à la coque, au plat, etc… Et évidemment l'omelette... Les omelettes printanières se déclinaient selon mille recettes avec des produits de saison...        

Avec des queues d'ail nouveau ciselées et revenues à la poêle avec de la graisse de cochon. On plantait la cuillère à soupe, dans la masse de graisse dans le salsier (récipient en terre cuite qui servait à stoker beaucoup d’aliments de la ferme) Dès que l’ail prenait un peu de couleur on vidait les oeufs battus, je ne vous dirai pas comment il faut l’enrouler! Ce que c’était bon !!

Cette omelette était aussi consommée en sauce ! Oui, avec une sauce rousse.

Avec des têtes d’asperges : même façon !

Avec les premières fèves : de la grosseur du bout du petit doigt ou de l’auriculaire, après les avoir écossées puis jetées dans la poêle. Si on n'avait pas de graisse de cochon, ou, de l’huile de tournesol, la graisse de canard faisait parfaitement l'affaire !

Avec des patates: lorsqu'il en restait encore de la récolte de l’année précédente...

Et bien sûr...

L'omelette flambée dite de Pâques (la pascada) :Après l'avoir cuite, on la posait dans un plat profond, on la recouvrait de sucre Puis on l'arrosait avec de l’eau de vie de prune. On allumait et, avec une cuillère à manche long si possible, on distribuait l’alcool sur le sucre, jusqu'à ce que la flamme s'éteigne !

Toutes ces recettes se cuisinaient sur le feu de bois, unique chauffage de la ferme."

Merci à AImé pour ses précieux souvenirs.

Ce post fait partie de la série sur le Lauragais agricole d'autrefois. Vos contributions seront les bienvenues comme rappelé dans ce post-ci : Ecrivons ensemble le Lauragais agricole d'autrefois (cliquer dessus)

Pour retrouver facilement ces posts et les voir dans leur ensemble vous pourrez cliquer sur la nouvelle catégorie du blog : Lauragais agricole d'autrefois ou sur l'onglet en haut de page. Ils seront également écrits en bleu pour les distinguer des posts du quotidien de la vie d'Emile.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais agricole d'autrefois

Repost1

Publié le 22 Avril 2022

Mardi 22 avril 1952 - les charrettes et le grange

Pluie dans la nuit

Avons monté trois charrettes de fourrage sur la grange. Yves est reparti de permission ce soir. Lui avons donné 1000f de 5 jours de travail

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 21 Avril 2022

Lundi 21 avril 1952 - les charrues à double versoir

Vent marin léger orageux mais pas de pluie ici vent d'ouest à la nuit

Avons fini de biner pour le maïs au fond du grand champ avec les trois charrues à double versoir. Avons fini de sarcler les pommes de terre au petit champ du jardin. Les secoures sont venus avec sa mère.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 20 Avril 2022

Dimanche 20 avril 1952 - la visite au cimetière

Beau temps orageux

Nous sommes allés Camille sa mère et moi sur le cimetière à Montmaur

Elie et Anna Puget de roux sont venus à la veillée.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 19 Avril 2022

Samedi 19 avril 1952 - le fond du grand champ

Beau temps chaud 

Avons continué à biner pour le maïs au fond du grand champ

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0

Publié le 18 Avril 2022

Vendredi 18 avril 1952 - les trois charrues

beau temps chaud

Avons biné pour le maïs au fond du grand champ avec les trois charrues. Yves est en permission et a fait marcher la charrue. René Dagada est venu se faire tailler les cheveux.

Voir les commentaires

Rédigé par Emile

Publié dans #emploi du temps

Repost0