Les activités de janvier 1957 à la métairie d'Emile

Publié le 1 Février 2017

L'hiver saison morte pour le paysan ? Que nenni ! On s'active, on s'occupe, on s'organise...

On fait des provision de bois. Rappelons que la borde est construit sur le modèle le plus classique du Lauragais et possède une pièce à vivre avec une cheminée immense, la seule pièce de la maison à être chauffée.

C'est aussi la grande période pour tuer le cochon. Outre celui de la maison, on aide aussi parents et amis qui le tuent à leur tour. Les salaisons sont un aliment important du régime alimentaire d'alors. Il faut pour chaque cochon au moins deux jours : un pour le tuer et le préparer, l'autre pour le débiter et réaliser les diverses préparations : saucisse, boudin, jambon etc...

On jette l'engrais chimique et notamment le Super important pour les racines et la croissance des plantes.

Les jours trop rudes, on répare les échelles, les caisses à lapins, les outils qui seront utiles aux beaux jours...

Et bien-sûr, le soin aux animaux lui est continu et il faut plusieurs fois dans le mois aller récupérer du fourrage au stock avec la charrette. Rappelons qu'il est distant de quelques centaines de mètres puisqu'il s'agit d'un hangar près de la maison du propriétaire.

Rédigé par Emile

Publié dans #Travaux agricoles, #Lauragais

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article