Les activités d'octobre et novembre 1956 à la ferme d'Emile

Publié le 4 Décembre 2016

Les activités d'octobre et novembre 1956 à la ferme d'Emile

Emile et les siens vivent ces deux mois d'automne de façon intense : les activités sont nombreuses alors que le temps devient plus frais voire froid et parfois bien capricieux (le vent, toujours le vent... et pas forcément celui qu'on aurait soupçonné, le Cers peut aussi avoir ses humeurs).

Octobre voit un événement important dans la vie locale : les vendanges. On produit ainsi le vin de table consommé tout le reste de l'année et on en vend une partie. On les prépare bien en amont (lavage des comportes, préparation des lieux de stockage...). Les vendanges demandent au moins une grosse journée de travail puis on met le raisin à la cave. Il est coulé et pressé une dizaine de jours plus tard avec un pressoir qui n'appartient pas à la famille (qu'on loue probablement) avant d'être mis en cuves.

Les vendanges sont un travail collectif non seulement de la famille mais aussi de voisins et amis à qui on rendra ces journées de travail en allant les aider en retour. On se loue même à la journée pour vendanger et compléter les revenus.

Les labours sont un autre des labeurs d'octobre. La fréquence des mentions en montre l'importance dans l'emploi du temps mais aussi la longueur, faute de n'être pas encore mécanisé.

Les labours se poursuivront et se termineront en Novembre.

C'est aussi au cours de ce mois que seront réalisés les semis d'avoine, d'orge et bien-sûr de blé.

La récolte du maïs demande un travail conséquent dont la pénibilité (transport des sacs notamment) s'inscrit aussi dans la longueur. Il faudra ensuite le débarrasser de ses spathes (le dépouiller dit Emile). Les cannes de maïs (tronçons dixit Emile)  doivent ensuite être enlevées du champ et brûlées (on en gardera cependant une partie pour donner aux animaux).

On note aussi, pour la consommation familiale, la récolte en quantités importantes des betteraves.

 

Rédigé par Emile

Publié dans #Travaux agricoles

Repost 0
Commenter cet article