Les carnets d'Emile, un exercice calibré

Publié le 2 Août 2017

Lorsqu'Emile prend la suite de son père pour rédiger les carnets d'activités familiaux,le vendredi 16 décembre 1955 exactement, il en conserve la forme.

Ainsi, juste après la date est consignée la météo du jour si importante pour l'activité agricole. Il est précisé si le temps est ensoleillé, nuageux ou pluvieux par exemple ainsi que le vent dominant (Cers ou vent marin pour vent d'Autan). Aucune précision n'est jamais donnée concernant les températures mais leur ressenti (frais, froid, chaud, lourd...).

Les activités du jour sont ensuite évoquées, elles concernent aussi bien les cultures que le jardin potager - qui a une part importante dans la subsistance familiale - ou encore l'élevage.

Sont aussi mentionnés les visites, les déplacements, les événements familiaux ou religieux.

La rédaction relate des faits, jamais aucune impression ou sentiment (difficultés dans les travaux, contrariétés liées au mauvais temps par exemple). Il s'agit, comme mentionné souvent au début des cahiers, d'emplois du temps, stricts, et Emile s'y astreint avec rigueur.

#Redif #Lauragais

Les carnets d'Emile, un exercice calibré

Rédigé par Emile

Publié dans #Lauragais, #Tradition

Repost 0
Commenter cet article